Fragment Bicéphale, 2023

Sculpture en plâtre patiné blanc et vernissé
Série limitée à 8 exemplaires, tirage n°5/8
14 x 24,5 x 13 cm

1 120

En jouant avec les formes classiques et iconiques de la statuaire gréco-romaine par des jeux de fragmentation et de déformation, Marina Mankarios propose à travers ses moulages de têtes antiques une vision renouvelée de ces canons et une nouvelle définition du mouleur : « Mouler n’est pas copier ». À travers le vocabulaire visuel de la ruine, l’artiste exploite le moule comme un outil de création libre, en jouant avec les définitions du terme « reproduction ».

L'artiste

Marina Mankarios

Marina Mankarios est une sculptrice franco égyptienne, basée à Paris. Diplômée en 2019 de l’ENSAAMA Olivier de Serres en art et en design, elle commence son parcours artistique par le design d’objet, pour se tourner rapidement vers les métiers d’art. Durant ses études, elle a notamment découvert les techniques du moulage statuaire, qui lui ont servi de base à son projet de dernière année « Mouler n’est pas copier ». Elle en a fait sa technique privilégiée, et l’artiste utilise le moule comme un outil de création libre, en jouant avec les définitions du terme « reproduction ». Le moulage est par essence une technique qui se cache: un moulage réussi ne se voit pas. Ses expérimentations lui permettent de mettre en valeur toute la potentialité de l’œuvre cachée et le moulage devient une véritable source de créativité. La liberté dont elle use face à cette technique la guide vers un ensemble de sculptures expressives et fragmentées qui taquinent les canons de la sculpture gréco-romaine, par des jeux de déformations incluant des effets d’étirement et d’écrasement. En reproduisant on ne copie plus, on crée une nouvelle œuvre. Passionnée de théâtre et de littérature du 20ème siècle (notamment la littérature surréaliste), elle entretient ainsi une approche artistique fondée sur la réécriture des formes classiques et iconiques.

Oeuvres

Connexes

Diptyque géométrique, 2023

1 120

FRAGMENTALE (intramuros), composition à six cellules, 2021

5 460

Thalassa II (études sur l’éternité) [Θάλασα], 2022

4 200

Apollon, 2020

2 000