Fragment du Giec Int.1, 2023

Morceau de mur, béton et enduit
23,5 x 13,5 x 3 cm

1 680

Les Fragments du GIEC constituent un ensemble d’œuvres créées par Lou Motin en gravant, dans des fragments de murs trouvés près de son atelier, le dernier rapport du GIEC traduit en langage binaire. Les Fragments du GIEC convoquent l’esthétique d’une pierre de Rosette dont les écrits cryptiques poussent les spectacteurs à se questionner sur leur signification. Avec ce projet, Lou Motin s’est mis dans la peau des scientifiques du GIEC, désespérés de ne pas être écoutés et se décidant à graver, en langage binaire leur rapport sur les murs de leurs laboratoires afin d’avertir les générations futures des risques de l’inaction climatique. Actuellement, après plusieurs milliers de caractères gravés, l’artiste Lou Motin a gravé seulement deux paragraphes du rapport, et se demande si iel aura fini de retranscrire l’intégralité du texte avant le probable effondrement climatique annoncé par les scientifiques.

Cette pièce est vendue avec son accroche murale. L’artiste pourra venir la fixer directement chez son collectionneur en cas d’achat à Paris.

L'artiste

Lou Motin

Né.e à Paris, Lou Motin alimente sa pratique de ses lectures ainsi que de son parcours professionnel en artisanat d’art (fonderie d’art, moulage, taille de pierre…). Depuis 2022, Lou travaille à plein temps en tant qu’artiste au Sprinkler, à Noisy-le-Sec.

En utilisant essentiellement des débris de chantiers urbains et des rebuts de production industrielles glanés, Lou les revalorise et les transforme pour nourrir des fictions visuelles qui se dévoilent au public sous forme de sculptures et d’installations.

Sensible aux enjeux de la création dans un contexte d’urgence écologique, iel s’interroge sur l’impact de notre production sur l’environnement. En proposant des pièces qui se veulent extraites d’un futur lointain, iel propose au public de se mettre tour à tour dans la peau d’un.e biologiste, d’un.e botaniste ou bien d’un.e archéologue qui explorerait les traces et les dérives du Capitalocène (notre monde actuel).

Oeuvres

Connexes

Plaque muséale «Vitrail», 2023

1 120

Thalassa (études sur l’éternité) [Θάλασα], 2022

4 200

Visage féminin, 2022

2 100

Le temple fragment, 2021

700