Nature morte à la théière

Huile sur panneau
28,5 x 38,1 cm (sans cadre)
Œuvre vendue avec ou sans son cadre noir teinté à l’encre de Chine par l’artiste (caisse américaine sur-mesure)

Prix sur demande

« Fascinée par les procédés séculaires de la peinture à l’huile, mon travail s’approche autant que possible des techniques découvertes au XVème siècle par l’école flamande avec Van Eyck et perfectionnées par les maîtres de la Renaissance italienne comme Léonard de Vinci. Tout comme ces maîtres anciens qui se passionnent pour le thème de la nature morte, j’ai réalisé ce tableau avec un plaisir infini autant pour le jeu des transparences, l’équilibre subtil des volumes, le réalisme des fleurs et la variété éclatante des couleurs. Comme les anciens, je prépare moi-même ma toile entièrement (six couches d’enduit spéciaux, apprêt, toile marouflée sur panneau de bois à la colle de peau de lapin) et je ne travaille qu’avec des pigments purs qui tiennent dans le temps. Je travaille au moins vingt couches et je respecte tous les temps de séchage décrits par les Anciens. L’huile permet cette profondeur, ce rendu des matières et cette vibration à la lumière unique » – Irina Szabo

L'artiste

Irina Szabo

D’origine hongroise, Irina Szabo est née en 1970 à Paris où elle a fait son apprentissage auprès de son père peintre Akos Szabo, reconnu en Hongrie. Spécialiste de la peinture à l’huile qu’elle travaille à la manière des maîtres anciens, elle maîtrise également le dessin, l’aquarelle, les techniques mixtes ou encore la peinture décorative. Elle traite aussi bien les sujets figuratifs comme le portrait, la nature morte, le paysage, l’art animalier que l’art abstrait. Parmi ses influences majeures, on trouve Michel-Ange, Dürer, Le Caravage, Vermeer, Degas, Ingres pour n’en citer que quelques-uns. Irina Szabo s’est passionnée pour les procédés séculaires de la peinture à l’huile depuis très jeune et son travail s’approche autant que possible des techniques découvertes au XVème siècle par l’école flamande avec Van Eyck et sublimée par les maîtres de la Renaissance italienne, à commencer par Léonard de Vinci. L’artiste travaille uniquement avec des peintures aux pigments de qualité extra-fine, fabrique ses mediums d’après les recettes anciennes, peint l’huile sur des panneaux de bois préparés, et respecte le temps de séchage et superpose les couches à la manière des anciens. Irina met au service de l’abstraction cette technique qui lui permet de rendre les plus infimes détails ainsi que la lumière grâce à une parfaite suggestion de l’espace.

Oeuvres

Connexes

Sans titre n°21

Prix sur demande

Sans titre n°19

Prix sur demande

Sans titre n°15

Prix sur demande

Sans titre n°14

Prix sur demande