Plaque muséale «Fragment marqué», 2023

Asphalte, plexiglas, bois peint
Annoté du nom du site archéologique fictif « Site 00001 » et des coordonnées GPS où le fragment a été glané
20 x 40 cm

1 400

En détournant l’esthétique d’un musée d’histoire naturelle, les Plaques Muséales de Lou Motin sont des fictions visuelles qui se dévoilent au public sous forme de sculptures et d’installations et qui mettent en valeur des fragments de matériaux récupérés, ici des fragments d’asphalte. En les présentant avec un texte imprimé sur une vitre en plexiglas, ces rebuts, glanés ici et là, deviennent un écho déformé de notre société actuelle.

Les Plaques Muséales proposent une relecture de nos modes de production contemporains et questionnent la trace que nous laisserons au futur. Par la lecture des textes, le public est invité à se mettre dans la peau d’un.e archéologue tentant de comprendre les enjeux qui régissaient le Capitalocène (notre monde actuel). L’inscription sur cette plaque indique: « Ce matériau d’un noir profond et d’origine minérale, est omniprésent sur les différents sites de fouilles du bassin parisien. Le recouvrement des sols par cet enrobage minéral est particulièrement symptomatique du Capitalocène tardif. La trace de ce qui pourrait être un pied chaussé nous renseigne sur les températures élevées qui caractérisent notre époque ».

L'artiste

Lou Motin

Né.e à Paris, Lou Motin alimente sa pratique de ses lectures ainsi que de son parcours professionnel en artisanat d’art (fonderie d’art, moulage, taille de pierre…). Depuis 2022, Lou travaille à plein temps en tant qu’artiste au Sprinkler, à Noisy-le-Sec.

En utilisant essentiellement des débris de chantiers urbains et des rebuts de production industrielles glanés, Lou les revalorise et les transforme pour nourrir des fictions visuelles qui se dévoilent au public sous forme de sculptures et d’installations.

Sensible aux enjeux de la création dans un contexte d’urgence écologique, iel s’interroge sur l’impact de notre production sur l’environnement. En proposant des pièces qui se veulent extraites d’un futur lointain, iel propose au public de se mettre tour à tour dans la peau d’un.e biologiste, d’un.e botaniste ou bien d’un.e archéologue qui explorerait les traces et les dérives du Capitalocène (notre monde actuel).

Oeuvres

Connexes

FRAGMENTALE (intramuros), composition à six cellules, 2021

5 460

Plaque muséale «Vitrail», 2023

1 120

Les mains croisées, 2021

3 080

Le temple fragment, 2021

700