Sanctuaire dédié à Artémis, site de Brauron, 2022

Encre noire sur papier
Signé et daté au dos à l’encre
65 x 50 cm (carte) / 72,5 x 52,5 cm (avec cadre)

1 700

Sanctuaire dédié à Artémis, déesse de la nature sauvage – la sœur d’Apollon -, Brauron abriterait son sanctuaire ainsi que le tombeau d’Iphigénie (sa prêtresse). Site d’initiation symbolique pour les femmes, son mythe primordial fait référence au sacrifice d’un ours protégé par Artémis qui aurait déclenché sa colère. La déesse demanda qu’en ce lieu lui soient envoyées toutes les jeunes athéniennes pour qu’elle les initie et deviennent ours à leur tour pendant un temps, comme un passage de l’âge enfant à l’âge adulte, pour ensuite revenir à Athènes en tant que femmes prêtes à marier. Le palmier qu’on aperçoit sur la carte est le symbole d’Artémis.

L'artiste

Benjamin Carteret

Benjamin Carteret est un écrivain et artiste passionné par l’Antiquité et la mythologie grecque. Historien de l’art de formation spécialisé en art contemporain, il a travaillé pendant huit ans auprès du sculpteur Jean-Michel Othoniel. Désormais artiste et écrivain, son écriture s’articule actuellement autour de deux thèmes principaux : le mythe des descentes aux Enfers, dont celui de Perséphone qui fait l’objet de son premier roman paru en mars 2024 aux Éditions Charleston, et le principe du discours performatif. Avec ses cartes mythologiques dessinées à l’encre, l’artiste se fait archéologue de mythe et aède contemporain pour faire revenir les dieux antiques. Il s’intéresse aux réinterprétations réalistes et féministes des mythes pour aborder des questions contemporaines. Benjamin Carteret publiera en juin 2024 Moi, Orphée aux Éditions Henry Dougier. Il travaille par ailleurs pour plusieurs institutions du monde de l’art et du secteur du luxe.

Oeuvres

Connexes

Acropole d’Athènes-Érechthéion, 2022

1 700

Sanctuaire dédié à Asclépios, site d’Épidaure, 2022

1 700

Sanctuaire dédié à Déméter et Perséphone, site d’Éleusis, 2022

2 000

Théâtre de Dionysos, Athènes, 2022

1 700